Alienum phaedrum torquatos nec eu, vis detraxit periculis ex, nihil expetendis in mei. Mei an pericula euripidis, hinc partem.

Blog

GARR / Catégories en Français  / Nouvelles  / Actualités  / Haïti-République dominicaine Relations  / Poursuite des rapatriements sur la frontière haïtiano- dominicaine
Photo: RFJS

Poursuite des rapatriements sur la frontière haïtiano- dominicaine

Un total de 1708 de ces rapatriés observés ont été reçus officiellement par les autorités de la migration haïtienne dont 279 à Belladère, 738 à Ouanaminthe et 691 à Malpasse. Les 1087 autres rapatriés n’ont pas été enregistrés par les agents de la migration haïtienne. Car ils sont passés par des points frontaliers non officiels.

Les personnes rapatriées ont été appréhendées chez elles, en pleine rue ou sur leur lieu de travail par agents du Corps Spécialisé dans la Sécurité Frontalière et Terrestre (CESFRONT), des militaires dominicains et des agents la migration dominicaine 

Pour le mois de février 2016, le GARR a fourni une assistance directe à 100  rapatriés reçus à son bureau régional de Belladère. Ce qui porte le chiffre des migrants assistés par l’institution à 2986 de Juin 2015 à février 2016.   Les rapatriés ont bénéficié de kits alimentaires, de vêtements, de frais de transport, d’assistance médicale. Certains d’entre eux ont été hébergés pendant plusieurs jours avant de regagner leur communauté d’origine.

La majorité des rapatriés accueillis ne disposent pas de documents d’identité. Ils déplorent le fait que le Programme d’Identification et  Documentation des Immigrants Haïtiens (PIDIH) initié par l’Etat haïtien en juillet 2016, n’ait pas été en mesure de résoudre le problème d’identification des ressortissants haïtiens en territoire voisin.

  

 

No Comments

Post a Comment